Yamaha SY85 (music workstation)

Le SY85 est un synthétiseur conçu et distribué par la société japonaise Yamaha . Sa commercialisation a débuté en 1992. Je l’ai acquis en 1995.

quelques-claviers-simules-par-le-sy85


Archives :

Avant 2010, le site web de Yamaha conservait une section pour ses synthétiseurs obsolètes, où se trouvaient des sons et d’autres ressources en téléchargement libre. Cependant le lien http://www.yamahasynth.com/products/sy85/ n’existe plus. Pour partager avec les autres musiciens, vous les trouverez ci-dessous.  Ces éléments appartiennent selon toute vraisemblance à Yamaha et  sont mis à disposition sans aucune garantie de ma part.

Télécharger les documentations SY85

Télécharger les logiciels de gestion des banques SY85

Télécharger patchs de sons de synthétiseurs vintage pour SY85 (basés sur les échantillons d’usine de la machine)


Pour plus d’information, je vous invite à utiliser les forums sur Audiofanzine du SY85 et du TG500. (Il existait une mailing-list en anglais sur ampfea.org aujourd’hui disparue. Le TG500 est la version expandeur sans clavier.

Caractéristiques du SY85 :

source : la fiche technique d’audiofanzine, elle-même issue de Yamaha.

  • Clavier : 61 touches, vélocité, ATM.
  • Type de Synthèse : AWM2.
  • Formes d’Ondes : 244 échantillons [6 Mo de ROM].
  • Polyphonie : 30 voix.
  • Multitimbralité : 16 voix.
  • Nombre de Générateurs : 1 max (son simple), 4 (nombre max d’oscillateurs sur 1 seule note).
  • LFO : 1.
  • Enveloppes : 3 (pour volume, hauteur et filtre).
  • Filtres : 1 PB/PH/Passe-Bande (24 dB/Oct) + 1 PB (12 dB/Oct, sans résonance).
  • Sons : 256 prog. (Y compris les kits de batterie).
  • Combis : 128 [1 combi = 4 sons max] + 10 multi (pour adresser 16 parties via 16 canaux Midi)].
  • Split : 4 zones.
  • Affichage : LCD (2 x 40 car).
  • Portamento : Non.
  • Effets : 2 multieffets à 90 algorithmes chacun.
  • Sorties Audio : 2 Stéréo.
  • Stockage Externe: Lecteur de disquettes, 2 fentes pour cartes de données [Sons et combis] ou de formes d’ondes [carte (MCD 64 [256 sons + 64 combis])]. Sysex. Les cartes de formes d’ondes ne sont plus utilisables que si les barrettes SIMM d’extension mémoire sont présentes.
  • Séquenceur : 12.000 notes, 8 pistes (+ 1 canal batterie), 10 morceaux, 100 motifs presets + 100 prog.. Temps réel ou Pas à pas, punch in. Quantisation. Résolution 1/48. Compatible MidiFile.
Autres Caractéristiques :
  • Molettes de pitch bend et de modulation.
  • 8 curseurs de contrôle.
  • 512 Ko de RAM [pour les formes d’ondes], extensible à 3,5 Mo (par 2 barrettes SIMM de 1 Mo et 2 cartes de RAM non volatile [512 Ko, SYEM B06]).
  • Compatibilité GM, avec disquette en option, et SDS.
Remarques :
  • La programmation s’effectue grâce à une matrice 5 x 5.
  • L’expandeur rack est le TG500 (8 Mo d’échantillons en ROM, 512 Ko de RAM [extensible à 1 Mo] et 64 voix de polyphonie).

Avis personnel sur le SY85

Caractéristiques :

Il a 20 ans mais possède toutes les caratéristiques des synthé-workstation actuels, la puissance de calcul et de mémoire en moins, ce qui est normal (1992).

== points forts ==
– sons variés, il passe partout, dans beaucoup de styles (house, pop, latino,…)
– séquenceur + BAR, les compos et les jams prennent vie rapidement
– solide (ca compte)
– beaucoup de paramètres, idéal pour apprendre la synthèse (LFO, enveloppes d’amplitude, de filtre, effets, etc… tout sauf des oscillateurs remplacés par la lecture d’échantillons d’usine, mais ils sont nombreux et tous les styles, du Sinus ou du Square jusqu’au son de cloche, piano, cuivres, etc…)
– les patchs utilisent avantageusement ces échantillons pour en tirer des sons très différents.
– nombreux effets intégrés (dont l’Aural Exciter exploité sous license)
– toucher sensitif

== points faibles ==
– sampling embryonnaire (il faut importer les échantillons via disquettes)
– pas très aisé pour être clavier maître MIDI (mais il sera très bien en esclave)
– on ne peut pas mettre d’effets différents sur les pistes du séquenceur, juste doser ceux qu’on affecte à l’ensemble. Donc on fera plutôt des pré-maquettes puis on passera par un éditeur audio (pour les effets et les autres instruments audio, … mais chacun sa technique).

D’une manière générale, il vaut mieux faire une seule chose et la faire bien, plutôt que plusieurs et les faire plus moyennement. C’est son problème. Mais quand je l’ai acheté il y a 8 ans, j’étais bien content d’acquérir tout dans la même boite. Tout dépend de votre projet d’expansion de votre home-studio et de votre budget.

Utilisation

Assez intuitif.

J’ai lu la doc car c’était mon premier vrai synthé, puis plus tard pour tirer parti des fonctionnalités les moins courantes. Donc je dirais facile et agréable.

La matrice permet d’accéder aux menus. Une fois répéré, on explore et on trouve facilement.

L’écran est très lisible et très bien utilisé malgré ses gros pixels. Comme quoi, un écran 10×10 n’est pas forcément plus efficace. Les boutons peuvent avoir plusieurs usage selon le contexte, mais c’est très clair. Pas d’ambiguïté.

Les 8 potards rectilignes en face avant sont une bonne idée, mais au final je ne les utilise pas tant que ça. Par rapport aux synthés vintages (ou aux nouveaux faux vintage MIDIfiés) les paramètres qu’on peut affecter aux potards sont moins expressifs (en général, ce sont des paramètres sur les effets, ou les freq/reso des filtres, ou sur les enveloppes).

Quand on programme une séquence ou un son, on finit par faire comme pianoter mais pas sur les touches habituelles :-)

Le séquenceur est ultra simple. (modes pas-a-pas pour les patterns, remplace, insert, copie, supprime, etc…). Pour la BAR, on met les patterns bout à bout ce qui au final est un usage intéressant pour structurer le morceau.

Sonorités

Il a vieilli… c’est sûr.
Il sonne années 90 je trouve. Et alors ?

== sons analogiques ==
On trouvait de nombreux patchs gratuit sur le « classic corner  » de yamaha synth, en particulier dans les patchs vintage, on trouve des Moog, Prophet, ARP, Roland, etc… quasiment tous les classiques. Il faut absoluement les entendre, ca crédibilise la machine.

== sons d’instruments ==
Les sons d’instruments « classiques » me paraissaient les moins mauvais à l’époque (c’est subjectif, mais mieux que Roland, et Korg trop synthétique). Par contre aujourd’hui, avec les sampleurs virtuels et les échantillons immenses sur disque dur, évidemment la comparaison est difficile. Mais dans un mix de maquette, ca passe très très bien, et c’est disponible là tout de suite sous vos doigts (je ne parle évidemment pas de qualité professionnelle).

== sampling ==
On trouve également à cette adresse web un logiciel freeware pour transformer les .wav en format sy85.
C’est du 8 bits. Certes, mais ca permet de s’amuser déjà un peu.

D’une manière générale, les sons sont assez compressés nativement. Ce qui doit expliquer qu’il ait été très prisé par les groupes de house des années 90.

Petit clin d’oeil, les sons vous seront familiés si vous écoutez Moby (SY22, en particulier sons de piano et de nappes), ou Toto (David Paich utilise le SY99), ou Paul McCartney période 90′ (son claviériste utilise le TG500 version rack du SY85).

Avis Global

La MAO étant devenue très accessible et performante, on trouve aujourd’hui moins de solution « workstation ». Mais je dirais que le sy85 c’est un peu un synthétiseur, un expandeur, une BAR, une groovebox et un séquenceur dans la même boite avec un clavier, le tout n’étant plus très à la mode, mais tout de même d’excellente qualité (semi-pro). La workstation reste pratique si votre home-studio est également votre salle à manger.

On le trouve en occasion à un prix très intéressant pour tout ce qu’il contient.
Il est merveilleux pour apprendre, car tous les concepts sont dedans.
Il ne sonne absolument pas cheap. C’est juste que ce n’est pas le dernier son sorti.

On a eu de belles aventures depuis 8 ans ensemble, mon sy85 et moi, et ca continuera encore ! :-)
A l’époque mon choix fût très judicieux. Aujourd’hui j’acheterais plutôt plusieurs appareils, mais ca me reviendrait plus cher (ce que je ne pouvais pas faire à l’époque), et c’est aussi parce que maintenant je sais exactement ce que je veux.

Franchement, il est dans la moyenne haute.

(12/01/2004)


sy85

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chansons électro-pop-rock-françaises dont Jug eût l’air