Athée ou sot

G Em Bm C
G Em Bm Am Em Bm
C Am Em Bm C Am
D Am Em G x2 D C Em
pont : Em C Bm Am x4

Dans un sens,
C’est une offense,
Un manque d’élégance,
La promesse d’un sursis
Et depuis : 2000 ans sans messie.
Les réticences
Affectant ta croyance,
La déficience
Des mots bénis,
Vers d’autres alpages les brebis.
La négligence, une époque : une croyance
Et l’émergence TV/Hi-Fi,
Loin d’églises, sans prières ni zombies
A Venise plutôt qu’ à  Rome car le soucis,
C’est pas les psaumes à  la lueur des bougies.

Marche sur l’eau,
Apporte les mots
Qui viennent d’en haut,
Là  où, convive, je verrai un jour où mes aïeux vivent.
Ouvre mes yeux
Et guéri les lépreux
Car agneaux de dieu
Attendent Gabriel :
Archange, pointe le bout de tes ailes.
Fût un temps où, les anges parmi nous,
A tout instant, nous à  genoux
Pour un nom qui n’est plus qu’un tabou,
A d’faut de n’être plus rien du tout,
Mon Dieu, allo j’écoute, vous êtes où ? (vous êtes tout)

Vous êtes tant tentant… tant tentant… tant tentant…

Signe de faiblesse
Mais qui te confesse ?
On te délaisse,
Et tu t’affaisses.
Pas de moral, plus de bataille, athée ou sot !
Les jours fériés,
Homme ne chôme pas,
Pour le livre,
Pour revivre
La lumière du retour de l’éternel.
Sur le trône, la poussière,
Vénéré et glorieux naguère.
Ecoutes-les louer les enfers.
Dans le vol des oiseaux, tout est flou.
Purgatoire surchargé au mois d’août
Mon Dieu, à  mon tour j’écoute, vous en êtes où ?

Chansons électro-pop-rock-françaises dont Jug eût l’air